Comment s’optimise vos tableaux électriques tertiaires ?

Publié le 20/04/20 dans Installation électrique


Comment se conçoit son tableau électrique tertiaire ? Découvrez les étapes nécessaires pour concevoir un tableau électrique optimisé, que ce soit en matière de coût ou de performance.

Etape 1 : choix de l’appareil d’arrivée

Qu’il s’agisse d’appareils sur rail modulaire ou sur platine, le choix du disjoncteur d’arrivée est déterminé par sa performance (100 A, 160 A, 250 A ou 400 A). La puissance choisie sera également celle du tableau électrique.

Etape 2 : choix des protections

Les protections « Tête de groupe » sont déterminées par filiation. Grâce au pouvoir de limitation du disjoncteur d’arrivée, on peut installer des protections dédiées et optimiser ainsi les coûts du tableau.

Le choix des protections « Départ » est quant à lui simplifié par la mise en place de disjoncteurs aux performances adaptés à chaque utilisation.

Il est à noter que la détermination des protections « Tête de groupe » est liée aux protections de « Départ ».

Etape 3 : mesure et communication

Pour choisir l’équipement de mesure adapté à l’installation, il faut avant tout déterminer vos besoins : mesure, exploitation des données… Au-delà de la mesure, le tableau électrique est désormais connecté et peut réagir en cas de coupure d’électricité, prévenir les risques de déclenchement…

Etape 4 : choix de la répartition

Les systèmes de répartition ont été conçus de manière à offrir un gain de temps et faciliter le raccordement sur site.

Etape 5 : choix et configuration de l’enveloppe

Cette étape est déterminée en fonction de l’appareil d’arrivée choisi, mais aussi en fonction de l’espace dédié à l’appareillage et de la réserve prévue pour les évolutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This