Blog ART'ECO Electricité

Economie d'énergie - gestion énergie - domotique


La transition écologique dans le secteur tertiaire met la GTB (gestion technique du bâtiment et immotique) sur le devant de la scène. Désormais, la norme à suivre est celle du smart building. Ce concept favorisait uniquement la gestion intelligente de l’énergie. Le nouveau décret tertiaire BACS impose la GTB à tous les bâtiments du tertiaire. L’unique but est d’optimiser leur performance énergétique.

Lire la suite

Grâce à la technologie, la gestion des tâches liées à l’exploitation des bâtiments intelligents (sécurité, température, etc.) est facilitée. Les coûts sont également réduits et les bâtiments deviennent plus efficaces. L’avancée de cette technologie est marquée par l’utilisation de systèmes de gestion de bâtiments adaptés à l’IoT. Les dirigeants d’entreprise doivent désormais y adhérer pour profiter des avantages d’un investissement dans la technologie.

Lire la suite

Suite au décret tertiaire, les entreprises doivent économiser l’énergie dans les bâtiments à usage tertiaire de plus de 1 000 m2. Cette réglementation fait suite à la loi Grenelle datant de 2010. Elle concerne tous les bâtiments publics et privés dans le secteur tertiaire et touchera près de 800 millions de m2. Tous les bâtis se trouvant dans une même unité foncière et atteignant les 1 000 m2 de surface de plancher seront également concernés par ce décret.

Lire la suite

Les bâtiments intelligents n’en sont qu’à leurs premières générations, mais il faudrait que le secteur immobilier s’adapte d’entrée de jeu aux évolutions technologiques. La technologie n’est pas le but final. Elle favorisera juste la mise en relation entre les locataires, les propriétaires et les experts. L’intelligence artificielle offrira une meilleure expérience utilisateur.

Lire la suite

Le groupe de travail CHIP ; crée par Amazon, Apple Google en partenariat avec l’alliance Zigbee (renommée CSA) ; vient d’annoncer la révolution de son standard universel. Après l’initiative IP-BLiS, celui-ci se tourne désormais vers le secteur tertiaire. Des questions autour de cette évolution se posent alors : serait-ce une collaboration ou une confusion ?

Lire la suite