La GTB, un organe vital pour l’hôpital

Publié le 15/06/20 dans Transition numérique du bâtiment


Aujourd’hui, la GTB est devenu indispensable dans le secteur hospitalier, car non seulement, elle pilote l’ensemble des équipements techniques, mais elle assure également la supervision de l’approvisionnement en électricité.

Vers la maîtrise de la GTB à l’hôpital

Les grands centres hospitaliers tendent désormais vers la maîtrise de la GTB. Ils misent ainsi sur des compétences internes capables de maintenir et faire évoluer les systèmes déjà en place. Ils privilégient également les systèmes ouverts que l’on peut maîtriser facilement. Leur objectif principal est d’avoir une GTB opérationnelle et pérenne pour que les services techniques soient plus autonomes en matière d’efficacité énergétique.

Focus sur l’efficacité énergétique

Contrairement au tertiaire, le confort prime sur l’efficacité énergétique à l’hôpital. On ne peut par exemple pas imposer une température unique pour toutes les salles. Ainsi, pour atteindre l’efficacité énergétique, on misera plutôt sur l’optimisation et le suivi du bon fonctionnement des équipements et la gestion d’alertes en cas d’incidents.

Par ailleurs, plusieurs postes de déperditions d’énergie peuvent encore être optimisés. A titre d’exemple, la gestion de l’éclairage peut être améliorée en passant en basse luminescence lorsque la salle n’est pas occupée. Une meilleure gestion des sas permet également de rattraper les déperditions d’énergie dues au double sas ou à l’ouverture prolongée des sas. On peut aussi optimiser le confinement des blocs opératoires grâce à un mécanisme de régulation de la pression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This