Distribution électrique intelligente : un pas de plus grâce aux solutions connectées

Publié le 05/07/21 dans Installation électrique


Il existe bel et bien une corrélation entre la digitalisation et l’électrification. Ensemble, elles jouent un rôle prépondérant dans la transition énergétique et permettent l’accès à un ensemble de valeurs pour les clients finaux. C’est le cas dans le cadre de la prévention d’un incendie causé par le courant électrique.

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction de l’empreinte carbone au sein des bâtiments tertiaires, l’électrification des usages et la digitalisation des infrastructures s’inscrivent dans les priorités gouvernementales. D’ici 2030, les consommations énergétiques devraient diminuer de 40 % selon le décret Tertiaire. Cette réduction ira jusqu’à 60 % en 2050. Un recueil des consommations sur la plateforme Operat, sous la diligence de l’Ademe, sera également mis en place. En parallèle, la digitalisation des infrastructures tertiaires à travers une GTB (gestion technique de bâtiment) sera accélérée grâce au décret BACS.

Tous ces dispositifs nécessitent forcément de la data. En effet, il faudra nécessairement un dispositif comparateur pour la gestion des consommations. Cet outil servira de base pour leur amélioration, leur comparaison et le contrôle de leurs évolutions.

Mise en relation des utilisateurs avec le professionnel

La digitalisation ne vise pas uniquement une mise en conformité par rapport à la nouvelle réglementation. Elle est également porteur de valeurs pour les tableautiers, les professionnels de la filière électrique dans le bâtiment et les utilisateurs finaux. L’idée est d’établir une relation de confiance entre les différentes parties prenantes. De ce fait, il sera plus facile de décoder les données, réduire les factures énergétiques et assurer la continuité de service en cas de coupure de la connexion.

Le digital permettra de proposer toute une offre de services liés à la donnée. Aussi, il ne sera plus question d’installer ou de maintenir un tableau. Le but est d’effectuer les opérations sur le site à distance et de mettre en place un véritable partenariat avec le client. Avec ce système, les économies d’échelle sont sur le long terme. D’ailleurs, il ne faut pas se limiter à un bâtiment et des installations de qualité. Il est nécessaire de faire intervenir des experts ayant les compétences nécessaires pour exploiter les données. Ces professionnels agissent également pour permettre des économies d’énergies sur le long terme.

Les immeubles de bureaux, des bâtiments municipaux et ceux du secteur retail peuvent désormais bénéficier d’une nouvelle génération de tableaux connectés. Ces derniers disposent d’une passerelle sans fil permettant la remontée des données vers le cloud sans être raccordé au réseau informatique du client.

Le fonctionnement hors réseau offre divers avantages notamment dans le cadre de la stratégie de cybersécurité. Cette dernière présente moins de faiblesse. De plus, il assure une certaine résilience en cas d’attaque. Par ailleurs, la sécurité des services cloud est optimale. Les données stockées sont protégées et leur sécurité garantie.

La préservation des investissements

Les nouvelles solutions proposées offrent diverses possibilités. Elles permettent notamment d’utiliser des dispositifs plus simples et sans fil. Le tableau avec toutes ses fonctions comme les capteurs d’énergie fonctionnent de manière autonome. L’expert affirme par ailleurs que le développement de la digitalisation et l’électrification des infrastructures offrent un réel changement de paradigme. Ce mécanisme crée une certaine interdépendance entre les infrastructures et les systèmes. Aussi, il est primordial de recourir à d’autres solutions pour la protection des investissements.

Le risque de multiplication des départs de feu liés aux fortes intensités au niveau d’un tableau est réel. Ces fortes intensités sont causées par l’augmentation de la consommation électrique. Le capteur intelligent est ainsi nécessaire pour une meilleure protection contre les échauffements car il joue un rôle de prévention. En effet, un tel dispositif est capable d’analyser les gaz et toute sorte de composés volatiles émis suite à un échauffement. Il peut ensuite alerter les équipes de maintenance grâce au système de supervision avant qu’il y ait une destruction du système. Au final, la distribution électrique via cette nouvelle alternative de digitalisation offre à la fois des économies et de la résilience. Grâce à elle, le bâtiment de demain sera plus efficace et se mettra plus au service des humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This